Témoignage de Pascale

11/8/2021

Les grandes étapes de ma vie : 

Je suis entrée dans la vie active à 16 ans, après l'obtention d'un CAP d'Employée de bureau. Un remplacement d'été m'a permis de mettre un pied dans une société près de chez moi. J'y suis restée 14 ans, durant lesquels les évènements de ma vie se sont succédés : permis de conduire, fiançailles, mariage, naissance de mes deux garçons...puis la même année, licenciement économique et divorce ! La trentaine, et tout à reconstruire. 

Mais tout s'est enchainé́ rapidement : un deuxième mariage, la naissance de ma fille, que j'ai élevée, profitant d'un congé parental, puis divers postes en secrétariat à travers l'intérim, nourrice agréée, distributrice de publicités, et enfin l'usine. Etape la plus pénible de ma vie, faite de fatigue, j'étais en équipe, avec des horaires de 5h/13h-13h/21h, alternés une semaine sur deux. J'y ai vécu en plus, et surtout le harcèlement moral durant les sept années de ma présence dans cette usine, où je ne suis devenue que l'ombre de moi-même. Jusqu'au jour béni où l'usine a été racheté, et où j'ai pu, grâce à la nouvelle direction, obtenir une formation payée par leur soin.

A 53 ans, je me suis retrouvée à nouveau sur les bancs d'un lycée Agricole, puisque c'était mon rêve de pouvoir obtenir un diplôme proche de la nature. Après 7 mois de formation pour adultes, j'ai obtenu un BEPA de Travaux paysagers et création de jardins. J'ai pu travailler dans mon nouveau métier trois mois après la fin de ma formation. J'allais chez des clients, faire le nettoyage de leur jardin, ou pour la création de celui-ci. Tout fonctionnait par le bouche-à-oreille. Durant 6 ans j’ai pu m'épanouir grâce à ma passion, ayant moi-même un grand jardin. Mais le côté physique de ce métier m'a rattrapé, et j'ai dû me contraindre à mettre fin à ma carrière. J'ai choisi l'année de mes 60 ans pour y mettre un terme. 

Ce qui m’a marquée positivement : 

Outre la naissance de mes enfants bien sûr, je pense que le fait d'avoir pu faire un métier qui m'aura plu, aura été un vrai moment de plaisir. 

Comment je me suis préparée à la retraite :

Je m'y étais préparée progressivement, puisque j'ai cessé mon activité petit à petit chez mes clients, tout en douceur donc, n'en gardant que deux les deux dernières années. 

Pour moi, la transition a été : 

Je n'ai pas vécu de transition brutale, ayant instauré un départ progressif de mon activité, mais le fait de moins souffrir physiquement, a été bien évidemment très agréable ! 

Ce qui donne sens à ma vie de retraitée : 

Le fait de me dire que malgré les embuches de la vie, j'ai réussi à faire beaucoup de choses, et que surtout, j'ai pu emprunter la dernière ligne droite avant ma retraite avec un métier qui m'a beaucoup apporté, ne me fait pas regarder dans le rétroviseur avec un malaise. 

Devant moi, il y a une seconde vie. Le plus difficile, c’est de lâcher prise, de perdre le rythme qu'on avait avant pour faire les choses. Alors que ce que vous n'avez pas le temps de faire aujourd'hui, peut se faire la plupart du temps demain. Personne ne vous demandera des comptes pour ça, ni clients, ni patrons, ni collègues. 

Au début j'avais quelques scrupules à m'asseoir dans la journée pour lire ou regarder une série, mais après quelques mois de retraite, je peux vous assurer que tout va bien ! Je dirais même mieux, j'ai envie de faire plein de choses, comme du jardinage, mais aussi l'idée de prendre des cours de dessin, bricoler, faire de la marche, histoire de continuer à m'entretenir. J'ai aussi l'intention de me remettre à l'écriture, après la parution de mon premier roman, sorti pendant la pandémie. Quand mon mari sera à son tour à la retraite, il est prévu également de voyager. 

La discussion sur la retraite qui m’énerve : 

Faisant nouvellement partie de cette catégorie de personnes, je n'ai pas spécialement d'opinion sur le fait que l'on puisse dire quoi que ce soit sur les retraités. La seule chose que je peux dire, c'est que, quand, comme moi, on a commencé à travailler très tôt, il n'y a pas à rougir de profiter d'une retraite bien méritée. A bon entendeur... ! 

Mon conseil aux futurs retraité.e.s : 

Mon conseil, serait d'envisager la retraite comme une seconde vie qui débute. De jouir du plaisir de chaque instant, en imaginant de nouvelles activités, mais surtout de prendre le temps de vivre, de savoir profiter d'un rayon de soleil sur son visage, du vent qui caresse la nature, du chant des oiseaux, du silence quand c’est possible. Apprendre tout simplement à ne rien faire, s'accorder des moments pour soi, mais aussi pour les autres, être plus à l'écoute de son conjoint, des siens. En un mot se faire plaisir. Oui d'accord, c'est une page qui se tourne, mais le livre reste encore à écrire !! 

Retrouvez le livre de Pascale sur AMAZON et sur la FNAC

FlowMotion !
La newsletter mensuelle pour créer plus de Flow dans ma vie !
Informative et stimulante, avec une interview d’une personne épanouie, un article, des réflexions sur ma vie après 50 ans et comment anticiper ma retraite, les prochains événements Flow50+… et quelques surprises.
JE M'ABONNE

Autres Ressources

Plus d'articles

Témoignage de Pascal

Pascal Papillon, coach santé et bien-être, doctorant en philosophie du yoga

Experiences de Vie

Témoignage de Daniel

Daniel Retler, Président du Réseau des Jeuniors d’Alsace

Experiences de Vie

Et pour toi, c’est quand la retraite ?

Savez-vous qu’en 2018 les Français ont commencé leur retraite en moyenne à l’âge de 59,7 ans ? La plupart des gens se réjouissent de cette nouvelle phase de vie.

Ressources